Risques littoraux naturels

Le littoral basque est soumis à deux risques naturels importants : l’évolution du trait de côte et la submersion marine.

Évolution du trait de côte

L’érosion se fait différemment en fonction de la nature de la roche et les paysages de la côte basque se déplacent latéralement vers les terres avec un recul moyen de 30 cm/an. Deux types d’érosion sont observés :

  • érosion rocheuse : l’existence de roches saines altérées en surface au contact des eaux, induit des instabilités sur l’ensemble des falaises du littoral basque. Les calcaires et roches dures ont tendance à développer des falaises subverticales, alors que les altérites (roches alétrées) produisent un profil d’équilibre plus plat et le recul de la falaise est plus rapide dans le second matériau. L’érosion se fait par l’action chimique, physique et mécanique de l’eau des bassins versants ou de la pluie ou par l’action de la mer sur le pied des falaises qui entraîne des sous-cavages.
  • Érosion sableuse : elle peut se faire par transport latéral par la houle ou par transport longitudinal par la dérive littorale.

Pour gérer ce risque, une stratégie nationale et une régionale ont été validées. Une stratégie locale est en cours d’élaboration sur le territoire de l’Agglomération Sud Pays Basque.

Submersion marine

Le niveau de l’eau sur le littoral est dû à la combinaison de nombreux paramètres : la marée, les conditions météorologiques locales et la houle. Il faut également, dans un contexte de changement climatique, prendre en compte l’évolution à prévoir du niveau de la mer suite au réchauffement climatique.

Deux plans de prévision des risques de submersion rapide ont été prescrits sur le territoire par l’État: sur la baie de Saint-Jean-de-Luz – Ciboure et à Hendaye. Par ailleurs, toutes les communes du littoral basque ont été intégrées dans un territoire à risque important d’inondation pour le risque de submersion, une stratégie locale va donc être définie dans les prochaines années.